src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

vendredi 19 août 2016

Poésies d'Arthur Rimbaud - Inspirations littéraires Clémentine Beauvais #3

"J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixai des vertiges."

Alchimie du verbe dans Délire (Une saison en enfer)



Poésies d'Arthur Rimbaud
Date de publication de la présente édition: 1993, éditions Classiques français
221 pages, ISBN: 2-87714-132-4


Synopsis:

Son œuvre poétique, Arthur Rimbaud le visionnaire (1854-1891) l'a composée entre sa dix-septième et sa dix-neuvième année. Son génie précoce et fugace, mélange de nostalgies d'enfance, d'hallucinations - certaines pièces ont été composées sous l'influence de la drogue -, de détresses et de vertiges, a marqué toute la poésie du XXe siècle. Aucun de ses contemporains n'a compris ce révolutionnaire de la poésie, à l'exception de Verlaine, qui veillera à la publication de son œuvre, et de Mallarmé, pour lequel ce précurseur fut "une aventure unique dans l'histoire de l'art. Éclat d'un météore, allumé sans motif autre que sa présence, issu seul et s'éteignant."

Mon avis:

Parmi tous les recueils de poésies que j'ai lus jusqu'à présent, le recueil Poésies de Rimbaud est celui qui m'a le plus passionnée.
Outre les célèbres poèmes Sensation ou encore Le dormeur du val, qu'on apprend souvent à l'école, j'ai découvert d'autres formes poétiques, des textes et des poèmes qui semblent sortir d'un autre monde.
Cette lecture m'a transportée de la première à la dernière page, et j'ai autant apprécié les poèmes en vers que les poèmes en proses, comme les Illuminations ou les Appendices.

Dans Poésies, c'est le poème Rêvé pour l'hiver (octobre 1870) qui m'a particulièrement marqué, par sa douceur et son exaltation amoureuse.

"L'hiver, nous irons dans un petit wagon rose
             Avec des coussins bleus.
Nous serons bien. Un nid de baisers fous repose
             Dans chaque coin moelleux.

Tu fermeras l’œil, pour ne point voir, par la glace,
            Grimacer les ombres des soirs,
Ces monstruosités hargneuses, populace
             De démons noirs et de loups noirs.

Puis tu te sentiras la joue égratignée...
Un petit baiser, comme une folle araignée,
            Te courra par le cou...

Et tu me diras : " Cherche ! " en inclinant la tête,
- Et nous prendrons du temps à trouver cette bête
          - Qui voyage beaucoup..."


Ensuite, j'aimerais vous faire découvrir un extrait dans Une saison en enfer, du poème en prose Délires. Je trouve magnifique la façon qu'a Rimbaud d'expliquer sa façon d'écrire.

"La vieillerie poétique avait une bonne part dans mon alchimie du verbe.
Je m'habituais à l'hallucination simple: je voyais très franchement une mosquée à la place d'une usine, une école de tambours faite par des anges, des calèches sur les routes du ciel, un salon au fond d'un lac; les monstres, les mystères: un titre de vaudeville dressait des épouvantes devant moi.
Puis j'expliquai mes sophismes magiques avec l'hallucination des mots !
Je finis par trouver sacré le désordre de mon esprit.
J'étais oisif, en proie à une lourde fièvre: j'enviais la félicité des bêtes, - les chenilles, qui représentent l'innocence des limbes, les taupes, le sommeil de la virginité !
Mon caractère s'aigrissait. Je disais adieu au monde dans d'espèces de romances."



Ou encore ces quelques lignes dans Appendices, les Lettres dites du voyant, où Rimbaud parle des femmes poètes.

"Ces poètes seront ! Quand sera brisé l'infini servage de la femme, quand elle vivra pour elle et par elle, l'homme, jusqu'ici abominable, - lui ayant donné son renvoi, elle sera poète, elle aussi ! La femme trouvera de l'inconnu ! Ses mondes d'idées différeront-ils des nôtres? -Elle trouvera des choses étranges, insondables, repoussantes, délicieuses; nous les prendrons, nous les comprendrons."

Les Poésies de Rimbaud représentent un coup de cœur particulier pour moi: j'espère que cet article vous aura plu !


2 commentaires:

  1. Rimbaud est un de mes poètes préférés♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il l'est devenu pour moi aussi, je ne m'attendais pas à être autant touchée par ses poèmes !♥

      Supprimer