src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

lundi 18 juillet 2016

FESTIVAL D'AVIGNON 2016: Coups de coeur du OFF et du IN !

Le Festival d'Avignon, le plus grand théâtre du monde. 
J'y ai passé une petite semaine, et j'y ai vu pas moins de 14 spectacles: 12 dans le OFF, 2 dans le IN; j'ai assisté à l'enregistrement de deux émissions radio du "Masque et la Plume" diffusées le dimanche soir sur France Inter, et vu une conférence sur la pièce "Ceux qui errent ne se trompent pas".

Quelle différence entre le festival IN et le festival OFF ?



 Le Festival IN est créé en 1947 par Jean Vilar. Il est directement financé par le Ministère de la Culture et il est dirigé par Olivier Py.



En 1966, André Benedetto crée le Festival OFF, un festival alternatif se déroulant au même moment que le IN. C'est un des plus grand festival de compagnies indépendantes au monde, par la richesse et la diversité de ses offres culturelles. En 2016, il réunit 1092 compagnies et 1416 spectacles.


Commençons tout d'abord par ma sélection du OFF !
Le jeu de l'amour et du hasard de Marivaux, mise en scène par Philippe Calvario (cie Saudade, cliquez ici pour accéder au site).

Le texte de la pièce m'avait beaucoup plu lorsque je l'avais lu, et je l'ai découvert sous un nouveau jour avec cette mise en scène à la fois moderne et romantique, accompagné par des chansons de Gainsbourg.
L'histoire d'amour entre Silvia et Dorante paraît réelle, car les comédiens incarnent parfaitement l'âme de cette pièce, pour notre plus grand plaisir !

Théâtre du Petit Louvre (Templiers) à 21h45, du 7 au 30 juillet (relâche le 19 juillet).



Le Cid de Corneille, mise en scène par Jean-Philippe Daguerre (cie Le Grenier de Babouchka, cliquez ici pour accéder au site).

Des combats d'épées saisissants de réalisme, d'excellents comédiens: cette pièce est à la fois drôle, tragique et belle ! Les alexandrins sont magnifiques, et c'est assez amusant de reconnaître régulièrement des tirades que l'on étudie en cours.
Un classique à voir absolument !

Théâtre Actuel à 15h25, du 6 au 30 juillet.

Je viens de parler sur le blog de mon interview de cet humoriste, Alex Vizorek (article ici - vidéo ici).
J'ai découvert Alex Vizorek sur scène avec ce spectacle, que j'ai beaucoup aimé !
Il parle d'art, de cinéma, de littérature, de musique, avec un humour dynamique et réjouissant !
Je recommande vraiment ce one-man-show, Alex Vizorek est une œuvre d'art, qui n'est pour une fois pas centré sur la vie de l'humoriste mais sur sa culture, qu'il partage avec le public, mi-moqueur mi-professoral.

Théâtre du Rempart -(il n'y a plus de dates sur Avignon)

Je pourrais encore vous conseiller de nombreuses pièces, comme Evita: amour, gloire, etc. de Stéphan Druet, qui raconte la vie d'Eva Peron, femme du dictateur d'Argentine Juan Peron en 1946.





Ou bien encore les pièces de la compagnie Viva, dirigé par Anthony Magnier. Cette compagnie met en scène des pièces classiques, aussi bien des comédies (comme On purge bébé de Feydeau), que des tragédies (comme Andromaque de Racine). Les comédiens sont excellents, et c'est à chaque fois un plaisir de découvrir ces pièces !







Ma sélection du IN



Ceux qui errent ne se trompent pas de Maëlle Poésy et Kevin Keiss

De la même metteuse en scène, Maëlle Poésy, j'avais vu Candide Si c'est ça le meilleur des mondes..., une pièce d'après l’œuvre de Voltaire qui m'avait beaucoup plu !
J'ai été encore une fois charmée par son talent, avec cette nouvelle création, Ceux qui errent ne se trompent pas, qui parle d'un gouvernement bouleversé par un massif vote blanc.
Le plateau est sous la pluie du début à la fin de la pièce, le décor se modifie au fil des actions, ce qui crée une ambiance particulière.

Cette pièce interroge sur le pouvoir et la place des citoyens dans notre démocratie: une excellente création !

Théâtre Benoît-XII - (il n'y a plus de dates sur Avignon)



Karamazov, mise en scène par Jean Bollorini d'après Dostoïevski

En plein air, dans la Carrière de Boulbon, cette pièce magnifique est d'une durée de 5h30 (elle commence à 21h30 et se termine à environ 3h00 du matin !).
Je ne me suis pas endormie, captivée par les dialogues, par les costumes, les décors, la musique, et surtout captivée par le magnétisme des comédiens.

C'est une expérience unique à vivre !

Carrière de Boulbon - jusqu'au 22 juillet (relâche le 20 juillet)



J'espère que cet article théâtral vous aura plu et vous aura fait découvrir ce merveilleux Festival qu'est celui d'Avignon.

Dites-moi en commentaire quelles pièces vous souhaiteriez aller voir, si vous connaissez ce festival, si vous y êtes déjà allé... :)

Je vous souhaite un excellent été !


samedi 16 juillet 2016

INTERVIEW YOUTUBE: Alex Vizorek au Festival d'Avignon !



Bonjour !

Je vous présente aujourd'hui une nouvelle interview vidéo, réalisé le 11 juillet au Festival d'Avignon.
ALEX VIZOREK, un humoriste belge, a accepté de répondre à mes questions.
Je le connais par la radio, pour l'émission de France Inter "Si tu écoutes, j'annule tout" qu'il anime avec Charline Vanhoenacker. 

Avant l'interview, j'ai assisté à son spectacle "Alex Vizorek est une œuvre d'art" au théâtre du Rempart (à Avignon) que je vous conseille grandement ! 
 "Venir pour rire, repartir en ayant appris quelque chose" est la devise d'Alex pour son spectacle, et ça marche !
Cinéma, art contemporain, musique... Une multitude de thèmes est abordée, ce qui donne un one-man-show drôle (heureusement !) et stimulant !



Pour revenir à l'interview, elle a été réalisée dans le magnifique jardin du Théâtre des Doms (lien du site ici) à Avignon, un théâtre belge de grande qualité.



De quoi avons-nous parlé pendant cette interview, qui dure tout de même plus d'une vingtaine de minutes? 
  • De foot: "J'ai découvert que mon patriotisme était un peu plus grand que ce que je ne le pensais: je ne suis pas arrivé à être tout à fait déçu de la défaite de la France."
  • Du Festival d'Avignon: "C'est un peu un service militaire de la culture: vous en chiez beaucoup, et après vous vous dites que c'était le bon temps."
  •   D'art: "L'art, c'est le très pointu et le très populaire."
  • Du "Petit journal" sur Canal +, repris à la rentrée par Cyril Eldin: "Si Cyril Eldin m'écoute, j'espère qu'il aura doublement envie d'être corrosif." 
  • De la radio: "Avec Charline, nous avons créé un duo qui fonctionne humainement comme artistiquement: j'aime beaucoup la politique, elle la comprend mieux que moi; elle aime beaucoup l'humour, je suis parfois plus efficace qu'elle."
  • De politique: " Je n'ai pas encore rencontré Marion Maréchal-Le Pen, mais elle est célibataire: j'ai peut-être cet espoir ultime de la remettre sur le droit chemin. Je suis prêt à m'engager dans ce cas difficile !"
  • De ses débuts: "Quand j'ai commencé la scène et que je demandais à ma mère si elle avait bien aimé mon spectacle, elle me répondait: "les gens ont ri !"."
  •  De l'information: "Il faudrait prendre le temps d'assimiler les actualités, de se révolter de ça, mais en ayant macéré plus d'informations que la spontanéité du geste. Ne commentez pas toujours. Prenez le temps, reculez-vous, prenez une semaine pour écrire un édito. Je pense que ça n'en sera que plus intéressant."




N'hésitez pas à la partager, à la commenter sur Youtube et à vous abonner à ma chaîne si vous aimez ce genre de vidéos !

MERCI à Alex Vizorek pour son humour, ses réflexions, ses réponses chaleureuses et enrichissantes.
Nous avons parlé aussi bien de politique que d'humour !

Cette interview m'a beaucoup apporté, que ce soit au moment où elle a été tournée ou quand je l'ai montée et donc regardée plusieurs fois. 
J'espère qu'elle vous apportera à vous aussi des éléments de réflexion quant à la société et à la culture.

N'hésitez pas à me dire en commentaire si cet interview vous a plu, et quel passage vous avez préféré !

jeudi 7 juillet 2016

REPORTAGE: 1 semaine de stage aux éditions Sarbacane ( CONCOURS )






Je vous retrouve pour un article particulier, puisqu'il s'agit d'un reportage sur la semaine de stage de 3ème que j'ai effectuée aux éditions Sarbacane en mars.

Quelques photos des locaux, une infographie pour vous expliquer mon stage et un CONCOURS pour gagner "Coeur de Brindille" d'Yves-Marie Robin publié aux éditions Sarbacane (ma chronique ici). 
Il est ouvert jusqu'au JEUDI 14 JUILLET 23H59

J'espère que vous apprécierez cette façon d'expliquer par infographie (grâce à Piktochart), qui change les habitudes !

Bonne lecture !

















mardi 5 juillet 2016

Bilan du mois - Juin 2016

(ces méduses ne sont pas là pour vous faire peur, c'est juste que je les ai trouvées... belles !)
(et elles proviennent de We heart it)

Je vous retrouve aujourd'hui pour le bilan du mois de juin, un mois d'examen qui est passé à la fois lentement et très rapidement (du moins pour mes lectures !).
J'ai lu 3 ouvrages, pour un total de 792 pages lues.


  • Le journal d'Aurore - Jamais contente... toujours fâchée ! de Marie Desplechin et Agnès Maupré
  • Murmures dans un mégaphone de Rachel Elliott
  • Nous n'irons pas voir Auschwitz de Jérémie Dres 
 
 
 
 ARTICLES
 
 
 
 
 
 
CONCERT


Comme le mois dernier, je vais vous présenter le concert auquel j'ai assisté.
Il s'agit de Dionysos, le groupe de l'écrivain Mathias Malzieu.
Mathias Malzieu a une énergie incroyable sur scène, il faut vraiment assister à un de ses concerts, car c'est un plaisir pour les yeux autant que pour les oreilles !
C'est la deuxième fois que je le vois en concert et je ne m'en lasse pas.

Son dernier album, Vampire en pyjama, est intimement lié à son dernier roman, Journal d'un vampire en pyjama que j'ai chroniqué ici.

C'était un concert assez particulier car il s'est déroulé dans la ville où a grandi Mathias Malzieu, et c'est la première fois qu'il chantait là-bas après ses problèmes de santé.
Il a repris beaucoup de ses anciennes chansons, et le public qui s'est rapproché de la scène chantait les paroles de Neige avec lui, lorsque les musiciens se sont tous assis au bord de la scène.



Il y a eut des moments très confidentiels, intimes, et d'autres beaucoup plus extravagants, comme lors de ses deux slams !

 
Photos personnelles du concert


Bref, un concert de Dionysos est toujours un moment inoubliable !



Je vous souhaite un excellent mois de juillet et un super été !

Au fait, je n'ai pas constitué de PAL d'été "officielle", car même si j'en ai une chez moi avec des romans que je dois lire absolument durant ces 2 mois, je ne veux pas me fixer de contraintes.
Je posterai sur Facebook et Twitter les photos des romans que j'emporte en vacances, si ça vous intéresse ! :)

dimanche 3 juillet 2016

Théâtre: Lily Fil de Philippe Gauthier - I am afraid de Nadine Brun-Cosme

"Red ring !
C'est du bon son, ça. Du son sec, avec un beau départ dans le fond de la gorge. Un raid. Tu sens comme ça sent bien la guerre ? Et Ring? Boxe. Combat. Raid ring. On l'a si bien en bouche, c'est déjà tellement plein de sang !
Alors que rouge, bague rouge, qu'est-ce que tu veux faire avec ça, hein? Bague rouge. C'est mou. C'est tendre. C'est du son dans lequel on s'enfonce." 

 I am afraid de Nadine Brun-Cosme, p.9




Bonjour!
Je vais aujourd'hui vous présenter deux pièces de théâtre publiées aux éditions L'école des loisirs en juin.
Je ne connaissais pas encore la collection Théâtre de ces éditions, j'ai donc eu très envie de découvrir ces pièces car le théâtre m’intéresse énormément !

Je vais commencer avec la pièce Lily-Fil de Philippe Gauthier, qui s'adresse à un lectorat âgé de 9 à 12 ans.


Lily Fil de Philippe Gauthier
aux éditions l'école des loisirs (collection Théâtre)
sortie en 2016, 7 €, 63 pages
ISBN: 978-2-211-22763-6
Service de presse 


Synopsis:

Lily Fil est très très fine, et donc très légère. Elle a une sœur jumelle qui ne respecte rien et surtout pas les panneaux d’interdiction d’entrer dans les chambres. Résultat, la fenêtre de Lily Fil était ouverte, il y a eu un courant d’air et Lily Fil s’est envolée. Suspendue aux branches d’un arbre, elle crie pour qu’on l’aide à redescendre. Sur qui peut-elle compter ? Une vieille dame qui perd la tête ? Un couple qui ne s’entend pas ? Pomme, une fille très ronde, qui pleure tout le temps et mange des chips ? Un écureuil peut-être ? Pas évident qu’elle s’en sorte. 

Mon avis:  

C'est une pièce agréable et rapide à lire.
Elle prend place entre un arbre et un banc public. 

Lily Fil se retrouve accrochée dans un arbre, dans l'impossibilité de s'en dépêtrer.
Cette jeune fille écoute les discussions des passants qui s'assoient sur le banc, est confrontée à leurs problèmes, leur recherche parfois impossible à combler. Cela l'agace, l'énerve, elle leur crie dessus mais rien ne bouge, ils ne la voient pas, l'entendent parfois. Elle est invisible à leurs yeux, ou presque.
Sauf pour une passante, Pomme, l'exacte opposée de Lily Fil, physiquement et moralement.
Au fil des discussions, elles vont apprendre à se connaître et à s'accepter. 
Les personnages de cette pièce, un couple, une vieille dame, un homme en costume-cravate, reviennent plusieurs fois, ce qui permet de voir évoluer ce dialogue de sourds entre eux et Lily Fil, tantôt amusant, tantôt alarmant.

Plusieurs intrigues se mêlent à la trame initiale sans jamais encombrer l'histoire; je trouve donc que l'auteur mène avec habilité son récit.
De plus, la relation entre Pomme et Lily Fil est tendre, décalée, inhabituelle: c'est une relation à la fois cruelle en raison de leurs différences, et pourtant toujours bienveillante et optimiste.
Il ressort de cette situation incongrue une grande fragilité qui fait la force de cette petite pièce: un décor simple, des dialogues percutants, des personnages esquissés en quelques phrases.

Ce texte est une vraie leçon d'amitié, tout en finesse et en émotions. Je l'imagine très bien sur scène, car le décor est sommaire mais efficace, et les personnages peu nombreux s'avèrent variés et tous intéressants.  

Une très bonne lecture !  

Je vais à présent vous parler d'une pièce destinée à un lectorat un peu plus âgé, de 12 à 15 ans, en raison des thèmes abordés.

I am afraid de Nadine Brun-Cosme
aux éditions l'école des loisirs (collection théâtre)
sortie en 2016, 7 €, 64 pages
ISBN: 978-2-211-22761-2
Service de presse 

Synopsis:

Depuis leur retour d’un séjour linguistique en Angleterre, les relations entre quatre adolescents ont changé. Steph reçoit par la poste d’étranges cadeaux dont il feint d’ignorer la provenance. Fred ne le croit pas, le provoque, lui tend un piège. Entre ces deux-là, la tension monte. De son côté, Anne n’est plus amie avec Karen et s’isole. Devant son miroir, elle tente de se reconstruire. Comment en sont-ils arrivés là, tous les quatre ?

Mon avis:

4 personnages. 4 adolescents, au retour d'un séjour linguistique en Angleterre.
Des relations qui changent, des questions posées à mi-mots, des colis mystérieux qui arrivent.
2 filles, 2 garçons, et entre les deux, la barrière de l'incrédulité, de l'amitié qui s'effrite, de l'amour qui heurte.
Une pièce à deux voix. D'un côté,  Steph et Fred. Steph reçoit des accessoires féminins, une bague, un gant, et Fred s'amuse, se joue de lui. Entre vérité et mensonge, enquête quasi policière pour comprendre d'où viennent ces colis.
De l'autre côté, Anne monologue face à son miroir, face à son passé proche.
Une tension grandissante monte des dialogues acerbes et ciselés, terrifiants et écorchés de ces adolescents abîmés par leurs pulsions. Des adolescents laissés à eux-mêmes, confrontés à leurs désirs et à leurs peurs.
C'est une pièce où la violence et la rage sortent des personnages, où les mots en anglais leur viennent plus facilement lorsqu'ils ont peur, lorsque la situation devient étrange.


Une seule envie, que le texte dure plus longtemps, pour rester encore avec ces adolescents torturés et en souffrance, pour le plaisir un peu malsain de se sentier happé par leurs fragilités, ouvertes en grand par Nadine Brun-Cosme.



Deux pièces d'un niveau de lecture différents, mais qui traitent toutes deux de thèmes pouvant plaire à tous âges. J'ai apprécié de lire un style littéraire différent de celui des romans: le théâtre apporte de nouvelles choses, un parler plus lié, forcément particulier mais très agréable à lire. L'impression que les personnages vous susurrent leurs tirades à l'oreille donne immédiatement au texte une profondeur, une émotion supplémentaire. 

Je découvre tout juste la collection Théâtre des éditions L'école des loisirs, et je compte bien continuer à les dévorer !

Et vous? Avez-vous envie de découvrir ces ouvrages?

samedi 2 juillet 2016

INTERVIEW YOUTUBE: Vickie et Leo du groupe The Pirouettes



Je vous avais parlé dans mon bilan du mois de mai du concert de The Pirouettes au Sonic à Lyon, mais je ne vous avais pas tout dévoilé... Car j'ai aussi interviewé Leo et Vickie sur cette péniche !

J'espère que cette vidéo vous plaira et qu'elle vous donnera envie de découvrir leurs chansons !




N'hésitez pas à me dire ce que vous pensez de cette vidéo en commentaire, à la partager sans modération et à vous abonner à ma chaîne Youtube (par ici) ! 

A très bientôt !