src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

jeudi 31 décembre 2015

Ce qu'il fallait lire en 2015



J'écris cet article le 31 décembre 2015. Dans quelques heures, nous passerons en 2016! 
Une nouvelle année, de nouvelles rencontres, de nouveaux évènements...
J'espère que cette année sera riche en émotions, en sensations nouvelles, qu'elle sera moins triste que 2015, et que l'on continuera à sortir, aller à des concerts, et dessiner, créer, écrire!
A mon blog, je lui souhaite de continuer à vivre longtemps, d'avancer vers sa troisième année avec pleins de coups de cœurs littéraires et de salon du livre merveilleux...
Et à vous, je dis merci! Merci de lire mes articles, mes chroniques, de me suivre sur Facebook, Twitter, de commenter, de me redonner du courage!
Merci d'être de plus en plus nombreux!
Merci aussi aux maisons d'éditions qui me font confiance, merci aux auteurs de lire mon avis sur leurs ouvrages.

Avant la sélection de mes meilleurs lectures de 2015, quelques chiffres!

L'article le plus lu est "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" d'Harper Lee (386 vues).
Le nombre de pages vues au total est 31 142.
J'ai publié (il y en a pas mal en brouillon ^^) 243 articles!
Cette année, j'ai lu 76 livres (romans, albums, bande-dessinée). 
En tout, cela fait 17 867 pages!
 
On commence avec le tag "Adieu 2015" des éditions PKJ, que je trouve très sympathique!

Quel est pour vous...?

Votre lecture préférée de l'année: Dysfonctionnelle d'Axl Cendres


Votre plus grande déception de l'année: Le labyrinthe de James Dashner



Le livre dont vous avez le plus entendu parler (que vous l'ayez lu ou non): U4: Jules de Carole Trébor



Votre plus belle surprise: Big fan: Radiohead, la fin du monde et moi de Fabrice Colin


 
La meilleure suite: Animale: La prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen



Le 5e livre lu: La conséquence de mes actes d'Eva Kavian



La meilleure rencontre liée aux livres (auteurs/blogueurs/éditeurs...): Le Salon du livre de Montreuil!




Le premier coup de cœur de 2015: Un endroit pour vivre de Jean-Philippe Blondel


 
Le dernier coup de cœur de 2015: Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès

 
Le roman que vous attendiez le plus: Le pays qui te ressemble de Fabrice Colin



Le dernier roman que vous avez acheté et lu en 2015: Alice au pays des merveilles de Benjamin Lacombe



Le roman le plus émouvant: Alors vous ne serez plus jamais tristes de Baptiste Beaulieu



Le roman le plus drôle:  Les petites reines de Clémentine Beauvais



Le livre le plus attendu de 2016: Dans le désordre de Marion Brunet (parution le 6 janvier)


~~


~~

Mon top 15

Les livres que je n'ai pas cité dans la tag, et qui m'ont marqué! (cliquez sur les couvertures pour accéder aux chroniques)


http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/02/niki-de-saint-phalle-de-bernadette.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/04/le-ble-en-herbe-de-colette.html

 Niki de Saint Phalle de Bernadette Costa-Prades - Le blé en herbe de Colette


 

http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/06/les-autodafeurs-tome-3-nous-sommes-tous.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/06/cur-de-brindille-dyves-marie-robin.html


 Nous sommes tous des propagateurs de Marine Carteron - Cœur de brindille d'Yves-Marie Robin


http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/07/au-bonheur-des-ogres-de-daniel-pennac.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/07/quatre-filles-et-quatre-garcons-de.html



Au bonheur des ogres de Daniel Pennac - Quatre filles et quatre garçons de Florence Hinckel


http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/08/janis-est-folle-dolivier-ka.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/10/mini-chroniques-1.html





Janis est folle d'Olivier Ka - Cher inconnu de Berlie Doherty

http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/09/animale-t1-la-malediction-de-boucle-dor.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/08/nous-les-menteurs-demily-lockhart.html



Animale: La malédiction de Boucle d'or de Victor Dixen - Nous les menteurs d'Emily Lockhart


http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/10/quelquun-quon-aime-de-severine-vidal.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/10/la-grammaire-est-une-chanson-douce.html



Quelqu'un qu'on aime de Séverine Vidal - La grammaire est une chanson douce d'Erik Orsenna


http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/11/wild-girl-de-audren.htmlhttp://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/11/dylan-dubois-de-martine-pouchain.html



Wild girl d'Audren - Dylan Dubois de Martine Pouchain


http://etincellesdeplume.blogspot.fr/2015/12/animaux-conte-et-critique-sociale-dans.html



Le grand méchant renard de Benjamin Renner


~~


~~

Les citations de l'année

"La mort n'est rien. Vous n'existez qu'à travers les yeux des vivants dont le cœur se glace à la seule idée de voir la mort en face.
Vous êtes l'ombre de la vie qui vous précède et vous projette."
  Animale: La Prophétie de la Reine des neiges de Victor Dixen



"Ce qui est sûr – c'est que je n'ai jamais vécu ça.
Le cœur qui bat la chamade – le parfum de la peau qui s'exhale – le corps qui se plie et qui appelle l'autre – de toutes ses forces – de toute sa faiblesse – un baiser – je ne sais plus qui je suis quand tu n'es pas là – embrasse-moi encore.
Et oublier le monde autour." 
Un endroit pour vivre de Jean-Philippe Blondel


"Parce que moi, Lady Sarah Madeline Titiana Elizabeth Van Kokelicote, je vous déposséderai du superflu pour vous ramener à l'essentiel, je vous dépouillerai tel un nourrisson au premier jour de sa venue pour faire de vous un homme nu, puis je vous remettrai au monde. Alors -et alors seulement- je vous autoriserai à prendre une décision."
Alors vous ne serez plus jamais tristes de Baptiste Beaulieu




"J'imaginais la peinture se mettant à saigner. Blessée, de la manière dont les gens peuvent être blessés. Pour moi, la peinture devenait une personne avec des sentiments et des sensations." Niki de Saint Phalle de Bernadette Costa-Prades


"Sous la cendre des plus grands brasiers, sous les décombres des cités, sous les ossements des hommes martyrisés, toujours nous avons su trouver l'étincelle infime de la vérité."
Nous sommes tous des propagateurs de Marine Carteron
 


Je vous souhaite de passer un excellent réveillon, et une bonne année!

Bilan du mois de décembre 2015



Avant le grand bilan de l'année 2015, faisons le point sur le mois de décembre!


-Le journal d'Anne Frank
-Dans le désordre de Marion Brunet (chronique à venir)
-Roberto Zucco (+ Tabataba - Coco) de Bernard-Marie Koltès (chronique à venir)
-Alice au pays des merveilles de Benjmain Lacombe (chronique à venir)
-Combat de nègre et de chiens de B.-M Koltès (chronique à venir)
-Solange te parle d'Ina Mihalache (chronique à venir)
-1,2,3...Foulard d'Eric Sanvoisin (chronique à venir) 

J'ai lu 15 livres, ce qui fait... 2610 pages!  



Mes réceptions:

Les services de presse: -Dans le désordre de Marion Brunet (lu)
-Solange te parle d'Ina Mihalache (lu)
- La langue des bêtes de Stéphane Servant

Les cadeaux de Noël: -Daisy de Reiko Momochi
-Le cas Jack Spark de Victor Dixen
-Beautiful people d'Alicia Drake
-Niki de Saint Phalle: Le jardin des secrets de Sandrine Martin et Dominique Osuch
-Jeune fille en Dior de Annie Goetzinger
  
J'espère que vous avez vous aussi profitez de ces vacances pour lire, glander dans votre canapé devant des téléfilms de Noël,  manger plein de chocolats, ouvrir vos paquets... 

Je vous souhaite un excellent début d'année, et de belles lectures!

mercredi 30 décembre 2015

Animale: La prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen


"Vous êtes l'ombre de la vie qui vous précède et vous projette."
p.408


Animale: La Prophétie de la Reine des Neiges de Victor Dixen
parution en 2015, 434 pages, aux éditions Gallimard Jeunesse,
ISBN: 978-2-07-066805-2

Synopsis:
Et si le plus merveilleux des contes cachait le plus sombre des complots ?
 
1833, sur une île perdue du Danemark. 
Elle s’appelle Blonde, il se nomme Gaspard. 
Elle est animale, il est fou d’elle. 
Le destin s’apprête à les arracher l’un à l’autre : ils sont les victimes d’une prophétie qui bouleversera le monde à jamais. 
Blonde parviendra-t-elle à déjouer les plans de l’énigmatique Reine des neiges, avec pour seul allié un jeune écrivain nommé Andersen ?

Mon avis:

J'écris cette chronique car il faut mettre des mots sur ce que ce roman m'a fait ressentir, même si le tourbillon qu'il a provoqué en moi me paraît totalement indicible!

Si je devais choisir un roman ou une saga que j'aurais voulu écrire... c'est "Animale" de Victor Dixen. Sans hésitation. 
Car Victor Dixen a un pouvoir que je lui envie tant... s les premières phrases, il embarque le lecteur dans un voyage entre conte et réalité, mêlant l'Histoire avec le fantastique.
 Le style d'écriture est si fluide et si puissant: les mots s'accrochent à l'âme du lecteur comme des épines. Lire ce roman est presque une activité physique. L'intrigue prend au ventre; elle emplie nos pensées encore longtemps après avoir fini notre lecture, et nous fait réfléchir, nous fait prendre conscience qu'un roman, ça peut être bien plus qu'une simple histoire. 
Un roman, c'est aussi une leçon de vie, et l'on peut être marqué par lui à tel point que les larmes peuvent venir très facilement quand on y repense.
"La prophétie de la Reine de Neiges" est un roman tellement puissant... Ses mots m'ont captivée, j'aurais voulu rentrer dans l'histoire, et c'est sûrement arrivé d'ailleurs!!!
Le refermer est trop violent. Tourner la dernière page d'Animale est démoralisant, même si l'on a la joie d'avoir parcouru un immense voyage avec les personnages.
Alors, il faut trouver le moyen de rester dans cette ambiance plus longtemps, étirer le temps et trouver, dans d'autres romans, des raccourcis pour se replonger dans l'univers d'Animale...
Déjà, on peut: - Rencontrer l'auteur: fait, le lendemain de la fin de ma lecture, au Salon du Livre de Montreuil.
-Lire des contes et la biographie d'Andersen: cet homme est si captivant!
-Lire les autres romans de Victor Dixen, pour retrouver sa plume.
-(Re)lire le tome 1, La malédiction de Boucle d'Or pour revenir au commencement de cette folle aventure.

Que pourrais-je vous dire de l'histoire? Le synopsis est très clair. C'est un mélange de réel et d'imaginaire, on est plongé dans une histoire digne d'un conte d'Andersen; cet écrivain trouvera son inspiration dans des contes de grand-mère qui contiennent peut-être une part de vérité. Il devient en outre un personnage important, et ajoute un côté plus que réel à ce roman.  L'histoire d'Animale, qu'on sait inspiré de contes, se met à inviter entre ses pages l'un de ces créateurs de contes! Que Victor Dixen ait "osé" faire vivre entre les pages d'Animale ce si grand auteur, c'est incroyable, et cela montre qu'il sait manier les frontières entre le réel, l'Histoire et notre imaginaire de manière virtuose.

Ce roman provoque des frissons tant sa beauté est grande. Il prend une dimension intense, par-delà les mots et les pages. Il s'inscrit en nous, nous hante, nous passionne. 
Les dernières pages, quant à elles, glacent notre cœur et les larmes montent aux yeux inévitablement. A présent, comment et dans quel monde merveilleux vais-je pouvoir revivre cela, ce voyage sans fin, cette histoire qui se perd dans la brume?  

lundi 28 décembre 2015

Animaux, conte et critique sociale dans la bande-dessinée



Les vacances de Noël sont propices aux grands moments de lecture, le matin, dans son lit... Pour ma part, j'en profite pour lire des bandes-dessinées et des albums, ce que je ne fais pratiquement pas en période scolaire.
J'ai décidé de vous faire un seul article pour les 3 bande-dessinées que j'ai lues, même si il n'y a pas vraiment de lien entre elles...

Je vais commencer par une bande-dessinée, que j'ai lu d'une traite! Il s'agit de Zaï zaï zaï zaï de Fabcaro.



Synopsis: 

Pour n'avoir pu présenter sa carte de fidélité au supermarché, un auteur de bandes-dessinées est confronté à un vigile avec qui il a une altercation. Il parvient à s'enfuir et sa traque par la police provoque une réaction en chaîne: les médias s'emballent, la société se divise.

 Mon avis:

Lire cette bande-dessinée, c'est se plonger dans une histoire déjantée: à chaque page, on se demande ce qu'il nous arrive!

 Tout commence par un auteur de BD, qui oublie sa carte de fidélité. Alors que cet acte tout à fait banal paraît innocent pour le lecteur, il devient un crime et l'auteur échappe de justesse à la police. S'en suit une cavale extrêmement médiatisée, et commentée par tous les citoyens. Cette vision de notre société de consommation, inquiétante et quasiment totalitaire, nous fait prendre conscience des dérives éventuelles de notre mode de fonctionnement, à travers des dessins simples et des situations hilarantes et décalées.

Une bande-dessinée qui utilise l'humour et l'absurde pour faire passer un message au lecteur, et le faire réfléchir et réagir sur le monde dans lequel nous vivons! 

Editions 6 pieds sous terre, 72 pages

 Dans la catégorie "Animaux", j'ai nommé... Le grand méchant renard de Benjamin Renner!

 

Mon avis:

Le grand méchant renard, chétif et affamé, fait un tour quotidien dans le poulailler sans jamais réussir à croquer ne serait-ce qu'un bout de poule! Il doit alors se contenter de navet... Pas très normal pour un renard!
Jusqu'au jour où le loup, exaspéré par la mauvaise image des prédateurs que le renard donne à leurs présumées proies, met un plan en place. Mais le renard, supposé couver des œufs puis manger les poules, se découvre un instinct maternel... 
Benjamin Renner, co-réalisateur du long-métrage "Ernest et Célestine", signe ici sa première BD: des personnages et des situations à mourir de rire, un dessin minimaliste et très expressif... 
Le petit plus de l'édition spéciale Noël: une histoire de 56 pages, "Il faut sauvez Noël", qui se passe au poulailler. Une touche de magie et de neige indispensable!

Une bande-dessinée que je l'ai lue avec une immense joie et beaucoup de plaisir!

Editions Delcourt (Shampooing), 186 pages 

Un conte: Peau d'âne de Baudoin.

 

Mon avis:

Nous connaissons tous le conte de Peau d'âne. Mais sous la plume et le crayon d'Edmond Baudoin, cette histoire prend une dimension plus riche encore.                                                                           Plusieurs niveaux de lecture apparaissent: le conteur, qui soir après soir, raconte un bout de ce conte, les rêves de la petite-fille, comme une prémonition, puis enfin l'histoire de Peau d'âne. Le tout tournant en boucle et évoluant, telle une chanson, comme le dit l'auteur en 2010 dans "Casemate".

J'aime énormément le style de Baudoin. L'encre donne une liberté au dessin qu'on ne voit nulle part ailleurs, et les couleurs éclatent d'un coup, illuminant les pages souvent sombres de cette bande-dessinée. 

Peau d'âne est un conte dont je ne me lasserai jamais, et cette bande-dessinée vient le revisiter et le sublimer!

 

Editions Gallimard (Fétiche), 60 pages



J'espère vous avoir donné envie de découvrir ces bandes-dessinées!
Restez connecté: cette semaine, je vous parlerai d'Alice au pays des merveilles, vue par deux illustrateurs.

samedi 26 décembre 2015

Un humoriste... Baptiste Lecaplain


Il est certain que parler d'un humoriste sur un blog littéraire n'est pas forcément logique, mais voilà: j'ai aussi envie de parler de ce qui me plait, comme les spectacles, le théâtre, la musique, la culture en général; je veux ouvrir ce blog à d'autres horizons.
Et puis, après tout, un humoriste joue avec les mots, il a donc toute sa place ici!

Pourquoi parler de Baptiste Lecaplain en particulier? Tout simplement car il est mon premier "coup de cœur" humoristique. Je l'ai tout d'abord découvert à l'écran dans "Libre et assoupi" de Benjamin Guedj. Puis, cet été, au Festival d'Avignon, j'ai vu le rodage de son nouveau spectacle "Origines".
C'est à partir de ce moment-là que je suis devenue totalement fan de lui! 
Je me suis mise à regarder compulsivement les films dans lesquels il a joué, ses passages à la télé et ses interviews... 
Bref, c'est bien parce que c'était les vacances que j'ai pu me plonger à ce point dans la carrière de cet humoriste!
En même temps, je trouve cela très enrichissant de se documenter de cette manière-là, car ce n'est pas juste "se perdre sur Internet", c'est beaucoup plus: c'est découvrir un nouveau monde, et cela ouvre de nouvelles possibilités.

Cet humoriste est unique, car il a un humour fin, intelligent, et surtout, il improvise et mime énormément!
Avec lui, monter ses spectacles est un art, un long travail d'écriture, de façonnement de ses sketchs, au fil des années, pour trouver le bon ton, les bons mots et gestes.
C'est vraiment cet aspect humain et sensible, perfectionniste, telle une chorégraphie millimétrée qui prendrait toute sa liberté sur scène, et bien loin de l'humour lourd de certain(e)s, qui m'a plu directement chez Baptiste Lecaplain! Sans oublier le côté indéniablement craquant de la personne...
De plus, je le trouve aussi bon sur scène que dans les films, ou dans ses apparitions sur Youtube: cette multi-fonctionnalité lui forge une personnalité riche et étoffée!


Bio express:

Baptiste est né le 23 mai 1985, dans le département de la Manche.
Il débute sa carrière en tant qu'animateur pour enfants, puis en 2008 il va à Paris pour monter son premier spectacle, "Baptiste Lecaplain se tape l'affiche", mis en scène par Aslem Smida.
Le célèbre humoriste Gad Elmaleh dit alors de lui qu'il est "le meilleur de sa génération".
En 2012, il apparaît dans l'émission "Vendredi tout est permis avec Arthur", puis il passe du petit au grand écran avec le film "Nous York".


Ses spectacles:





En tournée actuellement:



Les films:


Un film assez poétique qui fait réfléchir: peut-on ne pas travailler, et uniquement profiter de la vie (ou d'un appartement et d'un canapé)? Avec des acteurs comme Félix Moati, Charlotte Le bon, et Baptiste Lecaplain, ce film est un délice à regarder!
C'est d'ailleurs de là que provient la phrase maintenant culte (pour moi en tous cas):  
"Penardo comme un renardeau"!



La suite de "Tout ce qui brille", une histoire de copains, étrangement mélancolique; ce n'est pas la suite facile à laquelle on pouvait s'attendre...


Un film de Suricate sur Youtube: https://www.youtube.com/watch?v=5lUBlW72qBQ
 

Sortie le 09 mars 2016


La bande-annonce:
https://www.francebleu.fr/loisirs/evenements/dieumerci-un-film-france-bleu

J'ai hâte de le voir, il s'annonce vraiment marrant, intéressant et intelligent!
 

Court-métrage:


Un court-métrage bouleversant, comme tous les spots de la sécurité routière.

Les web-séries auxquelles il a participé:

CANARD - Les vacances (feat. Baptiste Lecaplain et Alice David) par La débande


Bref (saison 1, épisode 49): Baptiste est super flippant



What ze teuf, c'est une série au concept super original de Benjamin Euvrard (entre autres), diffusée en 2013 sur D8 puis D17. 15 épisodes de 2 minutes chacun, dont le pitch est:
"Romain et Mickaël se réveillent dans un superbe appartement sans se souvenir de leur soirée. Que s’est-il passé ?
Des rencontres improbables avec des personnalités du grand et du petit écran vont leur permettre de reconstituer épisode après épisode le fil de leur soirée..."
Mais voilà, la suite n'est pas écrite: c'est le public, via Twitter, qui donne des idées, soir après soir. La première tweet série française! 
Une excellente réussite, un scénario déjanté et hilarant, qu'on peut voir en intégralité sur Youtube.




L'épisode où apparaît Baptiste: https://www.youtube.com/watch?v=_DWXIkxueBc

Une improvisation:



Le suivre sur les réseaux sociaux:



N'hésitez pas à me donner votre avis sur ce genre d'articles, qui sortent un peu de l'ordinaire!
J'espère vous avoir donné envie de découvrir cet humoriste! :) 
Dites-moi en commentaire quel(s) humoriste(s) vous appréciez!
Je vous souhaite de très belles fêtes!