Pages

mardi 14 juillet 2015

Quatre filles et quatre garçons de Florence Hinckel

"Un silence pas rassurant du tout, qui semblait soumis à de multiples vents capricieux, changeants, soufflant d'un côté puis de l'autre. Tout était très fragile, complexe, joyeux, angoissant." 
p.400

Auteur: Florence Hinckel
Edition: Talents Hauts
Année de parution: 2014
Nombre de pages: 570
ISBN: 978-2-36266-109-9
Service Presse



Résumé:


Il a fallu trouver un ordre de passage. Allongés sur la plage, une de celles du milieu de la corniche, à se dorer au soleil, on a réfléchi. On avait étendu nos serviettes colorées en cercle, nos pieds au centre.

– Faut le jouer à la courte paille ! a lancé Corentin.

Résultat des courses : c'est moi qui ai tiré la plus petite. Voilà pourquoi je commence.

Dans l'ordre, suivront Benoît, Sarah, Dorian, Justine, Mehdi, Clotilde, puis Corentin.

– C'est drôle, quand même, a constaté Sarah, ça fait une fille, un garçon, une fille, un garçon...

Je trouvais que c'était bon signe. Signe que notre projet de journal à huit mains avait reçu la bénédiction du hasard.

Deux heures plus tard, le bus s'est arrêté devant nous. J'ai regardé le gros 15 inscrit sur l'écran lumineux qui surmontait le pare-brise de l'autobus.
Je me suis aperçue que c'était dans cette direction que nous allions tous les huit. Vers nos quinze ans.

Note: le roman existe également en 8 livres séparés, un pour chaque adolescent, et la série porte le nom de "ligne 15".

Mon avis:

Un grand merci à Gabriel Lucas, l'attaché de presse des éditions Talents Hauts, qui m'a envoyé ce roman qui était dans ma wish-list depuis longtemps.

Un groupe de 8 amis a décidé de raconter chacun un mois de leur année de troisième, une manière de garder une trace de leur amitié, avant qu'ils ne partent chacun vers des directions différentes.

Le premier témoignage m'a été difficile à lire, car je ne me sentais pas proche de la narratrice, Joséphine. Sa personnalité, sa façon de s'exprimer, ne me plaisaient pas, ne me paraissaient pas assez naturelles.
Mais ce sentiment n'est pas resté très longtemps: plus le roman avançait, plus les plumes se précisaient: une écriture à vif, quand subsiste uniquement le désir de dire des choses, de faire jaillir des émotions. 
Les personnages devenaient alors plus profonds, moins superficiels, plus prochse de la réalité.  
Malgré mes difficultés au début, cette plume est très belle: elle s'adapte à différents personnages, et fais passer beaucoup d'émotions et de sensations. 


Ces adolescents représentent chacun une partie de ce que l'on peut ressentir et vivre pendant cette période. Lorsqu'on regarde leur groupe dans l'ensemble, on se rend compte qu'ils se complètent grâce à leurs différences, et c'est ce qui fait la force de ce roman. C'est aussi le point commun entre tous les témoignages de ces amis: apprendre à compter les uns sur les autres, ne garder que le meilleur de chacun. En début d'année, leur groupe était un peu décousu, tandis qu'à la fin de l'année, ce qu'ils ont vécu ensemble et à travers leurs écrits les a véritablement soudés.

Du fait que j'ai (presque) le même âge qu'eux, ces 8 personnages étaient très proches de moi. Leurs problèmes, leurs interrogations, ce qu'ils vivent, leurs rêves, c'est exactement ce que je ressens. C'est pourquoi ce roman m'a énormément touché, et qu'il est devenu très important à mes yeux. Il m'a permis de m'identifier à ces 8 ados, de voir à leur manière certaines situations à laquelle je suis confrontée; et j'ai l'étrange impression qu'il m'a ouvert des portes. De lire les récits de ces adolescents m'as permis de réfléchir à certaines thématiques abordées, de me donner l'envie de me surpasser dans certains domaines, de tenter de nouvelles choses...

Ce roman contient une joie de vivre, toujours présente, mais les pages sont tout de même teintées de nostalgie et de tristesse: celle d'aller vers ses 15 ans, vers le lycée, de quitter l'enfance, d'évoluer par ses propres moyens.

Leurs mots ont résonné en moi, cette lecture était très forte, car les nombreux thèmes abordés (anorexie, homosexualité, harcèlement, devenir soi-même, les premiers amours, les problèmes avec les parents, l'indépendance), me concernent et concernent beaucoup d'autres adolescent(e)s!
Ce ressenti dépend de l'âge du lecteur, de sa personnalité, mais même si vous n'avez pas autant de points communs avec les personnages, si vous êtes plus jeunes, ou plus âgés, je suis certaine que ce roman vous rappellera des périodes de votre vie.
 
De plus, on change à chaque chapitre de support: que ce soit dans un carnet, sur un blog, par lettres, sur du papier à musique ou un enregistrement, les moyens de contribuer à ce témoignage sont nombreux, chaque personnage l'adapte à sa personnalité. 
Cette variété de supports rend plus uniques encore ces passages, et cela permet de différencier leurs auteurs.

Les passages que j'ai le plus aimés sont ceux de Mehdi et de Corentin. Ce sont deux garçons dont les histoires m'ont particulièrement touchée; ils sont très sensibles, et cela se ressentait dans leur écriture.

J'espère que ces mots pourront traduire tout ce que j'ai ressenti durant ma lecture. 
Merci beaucoup à l'auteur de m'avoir fait vivre cette expérience, ce moment auprès de ces 8 ados que je quitte à regret. 
Merci aussi à Gabriel Lucas et aux éditions Talents Hauts, sans qui j'aurais mis beaucoup plus de temps à lire ce roman. 

5 commentaires:

  1. Il a l'air génial ce roman ! Je découvre aussi cette maison d'édition et j'adore !

    RépondreSupprimer
  2. Ta chronique est vraiment belle :) J'ai hâte de commencer cette lecture *-*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ^^ Il faut dire que j'ai passé beaucoup de temps à l'écrire et à la relire :) Bonne lecture!

      Supprimer
  3. Je ne lis que de bonnes choses sur ce livre ! Hâte de le découvrir.

    RépondreSupprimer