src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

dimanche 27 avril 2014

La ballerine de Saint-Pétersbourg d'Henri Troyat




Auteur: Henri Troyat
Edition: Plon
Mois/Année de sortie: 2000
Nombre de pages: 198
Prix: [ je n'ai plus le livre entre mes mains, et je n'ai pas trouvé le prix originale sur Internet...]
ISBN: 2-259-19280-7


Synopsis: Nous sommes en 1885, sous le règne du Tsar Alexandre III. A travers l'histoire de Ludmilla, jeune ballerine de l'Ecole impériale de danse de Saint Petersbourg, c'est à la découverte des heures glorieuses des ballets russes de la fin du 19ème siècle que nous convie Henri Troyat, avec ses spectacles de gala, ses intrigues de coulisses et ses anecdotes professionnelles ou sentimentales. 
Autour de Ludmilla gravitent les plus illustres figures de la scène, à cette époque d'intense activité artistique en Russie, alors même que se dessine déjà le déclin de la grande tradition.. 


Mon avis: J'ai lu ce livre il y a un mois à peu près, mais je m'en rappelle assez bien, car il m'avait marquée, je l'ai vraiment beaucoup aimé!


A 9 ans, Ludmilla vit seul avec son père, ancien mime reconnu, alcoolique depuis la mort de sa femme. 
Pour entretenir la maison et pour son honneur, son père l'amène à l'examen d'entrée de l'Ecole impériale de danse de Saint-Pétersbourg, alors dirigé par Marius Petipa, célèbre chorégraphe et danseur. 
Après une série d'examen, la petite fille réussit et entre alors au pensionnat. 
Très vite, la danse devient sa raison de vivre, sa religion...

Dans ce roman, on suit la progression d'une petite fille qui va devenir ballerine, qui va quitter son père, qui va prendre son envol. 
Ludmilla va vite prendre beaucoup de plaisir à chaque jour plier son corps à un entraînement intensif, et une évidence va s'imposer en elle: elle deviendra danseuse étoile. Mais en a-t-elle les capacités?

Après être restée quelques années au sein même de l'école, Ludmilla est engagée dans le corps de ballet, et c'est à partir de ce moment-là qu'elle entre dans le monde de la scène, et que le lecteur apprend de multiples anecdotes sur la vie de danseuse et les jalousies en coulisses... C'est vraiment la chose qui fait que, lorsqu'on lit le livre, on s'y croit, et on a toujours envie d'en apprendre plus!

La relation entre Ludmilla et Marius Petipa, son "chef" suprême et le "chef" de toutes les danseuses de l'Ecole est la plus intéressante, et assez spéciale. En effet, notre ballerine devient très vite proche de lui, jusqu'à être intime avec la famille de M.Petipa et d'être invitée souvent chez lui. Mais cette relation ne déborde jamais sur la distribution des rôles dans les ballets, ce qui est juste et en même temps... On aimerait bien que Ludmilla soit reconnue!
A l'inverse, la relation avec son père ne s'arrange pas, et c'est en partie dû au comportement de ce dernier ( alcoolisme ) mais surtout car Ludmilla prend goût aux fêtes mondaines d'après spectacles, et en oublie son père qui ne lui apporte que des soucis. J'avais l'impression qu'elle laissait tomber son père pour Marius Petipa, alors que ce dernier est finalement assez spécial et ne lui rend pas la pareille.

Tout au long du roman, j'ai senti Ludmilla changer dans sa tête, changer d'objectif. Elle passe par plusieurs phases, évolue, et c'est très intéressant de comprendre tout ça. En même temps, je ne me suis pas senti très proche d'elle, à part à la fin, mais si je le dis c'est un spoiler, alors chuut...
On apprend beaucoup sur l'histoire russe pendant le 19ème siècle, le renversement des tsars et de l'histoire artistique, où se passe un changement de façon de danser: tout devient plus libre, moins cadré... Et Ludmilla, entre tout ça, doit faire son choix: quitter l'univers de Marius Petipa, ou faire la "révolution" avec les autres?

Je n'ai été de suite à l'aise avec le vocabulaire soutenu utilisé, mais j'ai finalement réussi à me laisser entraîner par les événements, et la lecture est devenue très agréable. De plus, très souvent, la narratrice part d'une histoire qui ne concerne apparemment que le monde artistique de la danse, puis le rapproche à une période politique de la Russie.

C'est vraiment une très bonne lecture, mais je ne suis pas sûr que tout le monde puisse y trouver son compte. Si j'ai vraiment aimé ce roman, c'est aussi parce que je partage la passion de la danse classique, mais si vous n'êtes pas dans cet objectif, peut-être apprécierez-vous moins le roman.Toutefois, passionnés ou seulement intrigués, n'hésitez pas à le lire! :)

Bonne semaine, bonne reprise à la zone C, et bon début de vacances à la zone A ( comme moi! ) puisque je pars ce soir en Italie!







mercredi 23 avril 2014

Interview de Marie-Aude Murail!


Voici le rendez-vous téléphonique que j'ai eu jeudi 17 avril avec l'auteure à succès Marie-Aude Murail !
J'étais très stressée, et du coup j'ai eu du mal à rebondir sur ce qu'elle me disait, mais elle m'a rapidement mis à l'aise ! Bonne lecture ! :)

Sur 3000 façons de dire je t'aime, son dernier roman:

Antonia: Pourquoi écrire un roman sur le théâtre ?

Marie-Aude Murail : Le théâtre, c'est mes premières amours. La première chose que j'ai écrite était une pièce de théâtre, mais qui n'était pas pour les enfants.
J'ai toujours beaucoup lu du théâtre, je le lis très lentement, parce que je fais tout les personnages dans ma tête.

A: Le professeur Jeanson est-il inspiré d'une vraie personne ?

MA: C'est un mélange de plusieurs personnes, notamment un professeur de conservatoire à Orléans, que je connais; j'étais à son cours. Et un acteur très célèbre de mon temps, qui s'appelait Louis Jouvet. Il a notamment joué dans un film, où il est professeur du conservatoire, ce qui était aussi son métier. 

A: Que souvenir avez-vous de votre propre adolescence et votre recherche artistique a-t-elle débuté à cette période ?

MA: Ah, de ma propre adolescence... J'ai commencé à écrire à 12 ans, j'écrivais pour ma petite sœur. Je n'avais pas Internet et la seule personne que j'avais sous la main et qui ne me faisais pas peur, c'était quelqu'un de plus jeune que moi ! C'est sans doute pour ça que j'ai commencé par de la littérature jeunesse sans même le savoir; parce que je voulais être lue par ma petite sœur.

Sur ses projets d'écriture:

A: Avez-vous un projet d'écriture en cours ?

MA: Cela fait plusieurs mois que je travaille sur un projet mais qui n'ai pas un roman et qui ne s'adresse pas aux enfants. Je cherche à retrouver la mémoire, ce n'est pas que je sois devenu Alzheimer ni amnésique, mais j'ai 60 ans, et j'ai l'impression, j'avais l'impression il y a quelques mois, que j'avais très très peu de souvenir. Je trouvais ça un peu effrayant d'avoir passé 60 ans sur terre et de ne pouvoir raconter que trois ou quatre anecdotes à mes lecteurs ou à mes enfants. Donc je suis partie à la recherche de mes souvenirs et en même temps de ma famille puisque j'ai la chance que les gens autours de moi soit tous des scribouillards, des gens qui écrivent et qui ont laissés beaucoup, beaucoup de traces de leurs vies, des journaux intimes, des lettres, des albums de photos commentés. Et donc j'ai tout ça qui me permet de retrouver la mémoire, la mienne, celles de mes parents et de mes grand-parents. Donc de me retrouver une histoire, celle que je raconte.

Sur l'écriture en générale:

A: Ensuite sur l'écriture en générale. Ecrivez-vous tous les jours que ce soit votre propre journal ou un projet de roman ?

MA: Je voudrais bien, et ce serait bien. Mais je suis paresseuse: je travaille de façon très irrégulière. En revanche, tous les jours je lis, et presque tous les jours je regarde un film. Et puis, j'ai une certaine hygiène de vie. J'aime marcher, j'aime parler, réfléchir, voir les autres! Mais écrire non, ce n'est pas tous les jours. Peut-être que je devrais, je n'en sais rien, mais je n'ai jamais pu.

A: Comment trouvez-vous l'inspiration et l'idée globale du sujet ? 

MA: Si je le savais, ce serait bien aussi. Je suis disponible, je reste ouverte, un peu comme un chasseur à l’affût, alors si il voit un petit lapin, pan!, il tire dessus. Pauvre lapin! Mais, je peux pas te dire! Ce serait bien si j'avais une recette. Je l'appliquerai à moi-même, et je la vendrais très chère! Mais non, il n'y en a pas ma chère amie.

Question bonus...

A: J'ai découvert votre roman "Oh boy !" en voyant le film, puis j'ai lu le livre, et je l'ai vu en pièce. Est-ce que vous l'avez-vous vu et l'avez-vous aimé ? 

MA: Je l'ai vu 3 fois à ce jour mais je pense que je vais la revoir bientôt. La première fois, je me suis assise dans mon fauteuil et j'ai attendu la pièce. J'ai cherché mon livre sur scène mais il n'y était pas. J'ai été perturbé de ne pas tout retrouvé! Je l'ai revu, mais j'avais bu un peu de vin, alors je me suis dit, tu lâches, tu ne cherches rien, tu regardes. Et là, j'ai commencé à ressentir une émotion. La troisième fois, c'était bon. Je pense que pour des lecteurs qui connaissent bien le roman, ça doit être difficile de ne pas retrouver toutes ses émotions sur la scène.

A: Merci beaucoup d'avoir pris de votre temps pour répondre à mes questions! A bientôt j'espère !

lundi 21 avril 2014

Bilan du mois de Mars 2014


Voici enfin le bilan du mois de mars! Avec ( presque ) un mois de retard...
Il y a à peu près 6 livres lus durant le mois dernier qui n'ont pas été chroniqué, mais ils le seront pendant ces vacances.

Ce mois-ci, j'ai lu 10 livres, ce qui fait...


( et comme c'est Pâques, j'ai rajouté un petit lapin à côté ^^ [que j'ai trouvé sur Pixlr Express] )


Le(s) coups de cœurs sont...


La pire mission de ma vie de Robin Benway


Après la vague d'Organe Charpentier.


Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu.



Frangine de Marion Brunet.


Comme des images de Clémentine Beauvais.


Les très bonnes lectures sont...


Big Easy de Ruta Sepetys.


La voleuse de livres de Markus Zusak.


La ballerine de Saint-Pétersbourg d'Henri Troyat.


Le monde de Charlie de Stephen Chbosky


La page blanche de Boulet et de Pénélope Bagieu..






En conclusion, un mois plein de coups de cœurs, de bonnes lectures... 
Bonne fin de journée, et à bientôt! ;)








C'est lundi que lisez-vous? [17]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière:

 

Bloc de haine de Bruno Lonchampt sur lequel je n'ai pas encore d'avis, 
et Le voyage extraordinaire de Flippi et Camboni, que j'ai reçu suite à ma participation au concours des "1 an" du blog de ma partenaire Livresse des Mots; une très bonne lecture!

Ce que je suis en train de lire: 


L'ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet, un sp des éditons Sarbacane/Pépix que je viens de commencer.

Ce que je vais lire après:


La fugue de Junior Lapin d'Elisabeth Delaigle, que je vais lire en format pdf, car c'est l'auteure qui m'a contactée.

Voilà, c'est tout pour ce CLQLV! Ah, j'allais oublier...


JOYEUSES PAQUES!






samedi 19 avril 2014

La pire mission de ma vie de Robin Benway

Auteur: Robin Benway
Edition: Nathan
Mois/Année de sortie: Janvier 2013
Nombre de pages: 408
Prix: 15,90€
ISBN: 978-2-09-254818-9

Synopsis: Maggie Silver a ouvert son premier coffre-fort à 3 ans. 
Cela peut sembler étonnant, mais quand on est fille d'espions, c'est assez banal. 
A 16 ans, elle décroche enfin sa première mission en solo. 
- Son objectif: Accéder à des infos que détiendrait Armand Oliver, journaliste.
- Sa méthode: Se rapprocher de son fils, le dangereusement charmant Jesse.
- Sa couverture: devenir une lycéenne comme les autres.
- Le Hic: Personne ne lui a expliqué comment ne pas tomber amoureuse de sa cible !


Mon avis: Ah, ce livre! Dès que j'ai lu le résumé, dès sa sortie j'ai su qu'il fallait que je le lise. Et comme il est édité chez Nathan, j'ai participé au Flash du lundi sur leur page Lire En Live, et je l'ai donc demandé. Au final, je n'ai pas du tout été déçu, c'est une excellente lecture!

Maggie Silver a 16 ans, mais pas d'ami(e)s, et voyage tout le temps. La raison? C'est une espionne. Ses parents et elle font partie du Collectif, une sorte d'organisme qui regroupe à peu près 200 espions, envoyé aux quatre coins du monde pour réparer des torts. Après avoir passé un été très ennuyant en Islande, Maggie décroche sa première mission solo à New-York. Pour cela, il faut qu'elle se fasse passer pour une lycéenne, et qu'elle devienne ami avec Jesse Oliver, le fils d'un journaliste qui pourrait bien être une menace pour le Collectif. Sauf que ses sentiments et son besoin d'être comme tout le monde vont empiéter sur sa mission...

Maggie,la narratrice et personnage principale, est la personne que j'ai préféré. Lorsqu'elle nous raconte ses anciennes missions, comme au début, ou les événements présents, elle a du recul, et parle avec légèreté et humour. Et pourtant, on ressent quand même son envie d'avoir des ami(e)s, de vivre des expériences, d'aller à des fêtes... même si elle ne cesse de se répéter que ce n'est qu'une mission, elle va prendre un grand plaisir à entrer dans la peau d'une lycéenne, de se faire des amies, et de sympathiser avec Jesse...

Justement, il y a deux personnages qui vont vite devenir importants. Roux, sa meilleure amie, la première personne avec qui elle va vraiment parler, a un caractère un peu spécial, mais elle est tout de même très sympa, et on s'attache très vite à elle. 
Ensuite, il y a forcément... Jesse! Au début, le lecteur comme Maggie part avec pas mal d'a priori; on ne l'aime pas, on se dit qu'il est forcément superficiel.. Et puis, Maggie ( et nous, les lecteurs... ) apprenons à le connaître, et comprenons qu'il n'y a que son père qui est antipathique et mal intentionné. 
J'ai vraiment adoré la relation qui s'installe entre les deux, car elle vient lentement, mais c'est vraiment adorable ensuite!

Un autre point que j'ai vraiment apprécié, ce sont toutes les astuces des espions, leur vie... C'est excitant de s'imaginer à leur place, avec pleins de passeports aux identités différentes, d'ouvrir des coffres... Bref, une vie remplie d'aventure en tout genre!

La plume de l'auteure est très agréable! Je n'ai pas arrêté de rire durant le roman, c'est léger...  On se voit très bien dans les rues de New-York, entre les beaux vêtements et la mission, on y croit!

Un petit détail que j'ai bien aimé: la police d'écriture utilisé! Ce n'est pas habituel:  car quelques fioritures sont mises en valeur; c'est vraiment très beau!
Quant à la couverture et à la quatrième de couverture, elles sont très bien mises en place, avec un joli bleu turquoise en dominante....

Bref, tout dans ce roman est réuni pour faire de lui un coup de cœur!! Un coup de cœur rafraîchissant, drôle, plein d'aventures surprenantes et d'actions! Un livre que je conseille vraiment à tous ceux qui veulent ressortir décontractés de cette lecture!
  

mercredi 16 avril 2014

In my mailbox [7]



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren, inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie et repris en français par Lilie du blog La bibliothèque de Lilie
Aujourd'hui le récapitulatif des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir
C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

Cela fait très longtemps que je n'ai pas fait d'IMM, or j'ai reçu depuis le dernier beaucoup de livre; essentiellement des services presses! :)

Les services presses

  
 

Le monde de Charlie de Stephen Chbosky; Frangine de Marion Brunet; Sacrée Souris de Raphaële Moussafir; L'ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet; Bloc de haine de Bruno Lonchampt;  Les lutins urbains: L'attaque du Pizz'Raptor de Renaud Marhic.

Achats


Le regard des princes à minuit d'Erik L'Homme, qui est passé dans ma ville, j'ai donc pu le faire dédicacer et rencontrer l'auteur! 

Voilà! A bientôt pour un autre article! :)


lundi 14 avril 2014

C'est lundi que lisez-vous? [16]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu la semaine dernière:



Ce que je suis en train de lire:



Ce que je vais lire après:


Petit programme de la semaine: demain, chronique de "La pire mission de ma vie de Robin Benway", et entre mercredi et vendredi, un IMM et le bilan du mois de mars! :)

Bonne semaine! ;)

samedi 12 avril 2014

Les lutins urbains ( tome 1 ) : L'attaque du Pizz'Raptor de Renaud Marhic

Auteur: Renaud Marhic
Edition: P'tit Louis
Illustrateur: Godo
Mois/Année de sortie: Octobre 3013
Nombre de pages: 126
Prix: 8,50 €
ISBN: 978-2-914721-80-6

Synopsis: On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries… Quel est donc cet inconnu qui s’en prend aux livreurs de pizzas, leur dérobant leur chargement sans jamais faire main-basse sur l’argent ? Gustave Flicman, jeune policier de la Grosse Cité, croise un soir le voleur. Si ce n’est pas un lutin, ça y ressemble bien… Mais voilà le coupable arrêté : c’était un simple SDF. Affaire réglée. Pas pour Gustave ! Qui ne se doute pas que sa quête du Pizz’ Raptor va le mener jusqu’à l’Université d’Onirie. Là où les Lutins Urbains ont trouvé refuge. Sous la protection du mystérieux Professeur B., Docteur en Lutinologie...

Mon avis: J'ai reçu ce livre et pu le lire car l'auteur m'a contacté par mail. Merci beaucoup! 
Je l'ai commencé sans a priori, bien que m'attendant à quelque chose de comique et délirant. Au final, je n'ai pas été déçue; c'est une bonne lecture!

Gustave Flicman, un nouveau au commissariat de quartier, enquête sur de mystérieux vols de pizza. Un jour, il voit le voleur, mais il lui semble bizarre, ça n'a pas l'air d'être un humain...
 Peu de temps après, le présumé coupable est arrêté; c'est un SDF. Mais Gustave est certain que ce n'est pas le bon. Il va alors se lancer à la recherche du vrai coupable, quitte à risquer sa vie dans une mystérieuse université... 

Je pense que la principale caractéristique de ce roman est le côté fantastique, et futuriste. En effet, grâce à quelques indications, on comprend que ce n'est pas du monde d'aujourd'hui donc l'auteur parle mais d'un futur proche; par exemple, chaque lieu ou quartier est sponsorisé par une marque, on mange des nuggets d'autruche...
Je trouve que ces deux thématiques sont très bien exploitées. Cela ne bascule jamais dans le ridicule, c'est toujours drôle... Ce côté inhabituel m'a bien plu!
Mais il n'y a pas que ça. Pour voir le coupable, la vérité, Gustave va devoir croire à quelque chose qu'il n'aurait jamais imaginé exister, il va devoir ouvrir les yeux, passer outre les préjugés.

Passons à la plume de l'auteur. C'est un style plutôt oral;  le vocabulaire est courant, mais quelquefois presque soutenu. Il y a autant de dialogues que de descriptions, c'est donc agréable à lire.
Le récit est ponctué d'illustrations en noir et blanc, crayonnées, ce qui permet de se faire une idée des personnages. 

En conclusion, c'est un livre vraiment sympa, qui plaira aux plus petits, mais aussi aux plus grands! On s'amuse des situations décalées dans lesquelles se trouvent les personnages, on plonge dans un monde fantastique où les lutins volent des pizzas... 
Une lecture divertissante!

Bonus: Après avoir lu le livre, vous pouvez répondre à un quiz et avoir votre diplôme de Lutinologie! C'est par ici: http://www.les-lutins-urbains.editionsptitlouis.fr/2014/01/25/devenez-dr-en-lutinologie/

Le site du livre: http://www.les-lutins-urbains.editionsptitlouis.fr/


mercredi 9 avril 2014

Sacrée Souris de Raphaële Moussafir et Caroline Ayraut

Auteurs: Raphaële Moussafir et Caroline Ayrault ( illustratrice)
Edition: Sarbacane Collection Pépix
Mois/Année de sortie: Mars 2014
Nombre de pages: 211
Prix: 11,90 €
ISBN: 978-2-84865-682-3
Synopsis: 
Dans ce livre, tu trouveras: 
La fabuleuse histoire de MOI, Léonore, une souris d'exception. ( ça claque, non?)
Avec des rats scélérats, un château grandiose, une souris barbue,
une souris crâneuse - et même cette bonne vieille souris verte!

Mais aussi:
Un superbe glossaire ( Tu ne sais pas ce qu'est un glossaire? Va voir dans le glossaire.)
Quatres géniales leçons de savoir-vivre ( Tu ne sais pas ce qu'est le savoir-vivre? Ben, je plains tes parents...)
Bref:
Ce livre est plein de tout et n'importe quoi. Tu l'utilises comme tu veux ( de préférence en faisant n'importe quoi). 
Il est à toi.

Mon avis: Un grand merci aux éditions Sarbacane et à Claire!
Depuis le début du mois dernier, une nouvelle collection à fait son apparition: Pépix, une branche de Sarbacane! 
Pépix, c'est quoi ?
Des romans pour les 8-12 ans : des univers riches, des héros fortiches et un humour piquant - contes fantaisistes d'ogres et de sorcières, aventures buissonnières de pirates et de gangsters...

Pépix, c'est qui ?
Des auteurs français : jeunes ou confirmés sur le secteur 8-12, ils relèvent le pari d'un roman alliant l'efficacité des Anglo-Saxons et un ton espiègle à la française... et ils se déplacent en école ou en librairie, vont à la rencontre des lecteurs !

Et en bonus :
De l’interactivité ! 40 dessins noir & blanc par titre et plein d'idées graphiques, de chapitres-bonus, de schémas, de recettes, de trucs & astuces du héros...


Ne vous êtes-vous jamais demandé d'où venait cette petite souris, qui se glisse sous les oreillers pour prendre vos dents de lait et vous donne une pièce d'argent? La réponse est dans ce livre...
En s'adressant au lecteur par "cher petit édenté", une minuscule souris, Léonie, nous emmène dans le Grand Grenier d'un Grand Château Grandiose, le lieu où vivent toutes les souris. Léonie est très capricieuse, en partie car elle est très petite, ce qui fait que personne ne l'écoute;  tout le monde se moque d'elle. Alors, pour se faire remarquer, elle ne fait que des bêtises. Jusqu'au jour où elle pourrait bien avoir LA bonne idée pour sauver sa famille, et tout le peuple de souris...

Je craignais que l'histoire soit trop enfantine et lassante, mais je m'étais trompée, car, outre l'histoire de la Petite Souris, un tas de thèmes sont abordés: la place dans la famille, comment grandir, se faire remarquer, s'imposer... Je pense que tout le monde peut y trouver son compte, à différents degrés.

Une des choses que j'ai le plus aimée, c'est l'humour de la narratrice! Léonie raconte au lecteur sa jeunesse en commentant ( presque ) tous les événements, en ne se prenant jamais au sérieux....
Parlons un peu des illustrations. Il y en a à peu près toutes les deux pages; elles sont en noir et blanc. Le trait est fin: c'est vraiment très beau! Toutes les variantes de gris, de noir... Je trouve qu'elles complètent vraiment bien le roman.

"Sacrée Souris" est un roman que j'ai beaucoup aimé. Durant toute la lecture, j'avais un sourire au lèvres, et j'en suis sortie avec une impression de légèreté et une bonne humeur persistante!



Editions Sarbacane


Collection Pépix




lundi 7 avril 2014

C'est lundi que lisez-vous? [15]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de 
 It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Encore une fois, je n'ai pas eu le temps de vous faire un CLQLV la semaine dernière... 
Désolée! 

Ce que j'ai lu ces deux dernières semaines:

  
  
 




Frangine de Marion Brunet
Après la vague d'Orianne Charpentier
Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu
Sacrée souris de Raphael Moussafir et de Caroline Ayrault
Les lutins urbains tome 1: L'attaque du Pizz' Raptor de Renaud Marhic
Le regard des princes à minuit d'Erik L'Homme

Ce que je lis en ce moment


En fait je n'ai rien commencé, mais je pense relire "Le regard des princes à minuit", car je pense ne pas avoir tout compris. 


Ce que je vais lire prochainement:

 

L'ogre au pull vert moutarde de Marion Brunet et Bloc de haine de Bruno Lonchamps, deux services presses que je vais recevoir en fin de semaine ou début de semaine prochaine.
Bacha Posh de Charlotte Erlih

Bonne semaine! :)