src="http://www.websiteribbon.com/banner.gif " alt="banner ad"

vendredi 31 janvier 2014

Réseau(x) de Vincent Villeminot



Synopsis:  « Sur les réseaux, tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l'enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants...  »

Mon avis: Normalement, ce devait être une lecture commune avec le blog Biblioscope, mais pour des raisons personnelles Lou' ne pourra pas le faire. 

"Réseau(x)" est un roman inhabituel, on ne peut plus contemporain et basé sur les nouvelles technologies. 

La construction des chapitres est originale mais ce n'est pas très facile de s'y retrouver. Un chapitre est composé des plusieurs paragraphes, chacun concernant un des personnages, ce qui fait que l'on change dans le même temps de lieu, d'histoire...
Je n'ai pas été perdue à cause de ça, car tout est intéressant, il y a à chaque fois de l'action, une quête avance, on veut en savoir plus, alors on continue, on bascule ailleurs, et c'est reparti... Tel un engrenage infini.

Le récit se passe de nos jours, mais quelques différences sont présentes. Déjà, un des objet principal de ce roman, c'est le DreamKatcherBox, le DKB, un réseau social inventé par l'auteur. Sa particularité, c'est que tous les utilisateurs peuvent raconter, dans une zone personnelle, leurs rêves ou leurs cauchemars sous forme de textes ou de vidéos.  Ce rapport aux rêves/cauchemar, le fait de les raconter de manière ( presque) anonyme, m'a plu. Je me suis vraiment imaginé le DKB, et je n'avais qu'une envie: qu'il existe en vrai! Mais, dans la cadre du roman, ce réseau n'est pas source de bonheur...

Ensuite, le deuxième point, c'est les jeux vidéos. "L'activité" en vogue est de reproduire en plein centre ville des jeux vidéos, aidé de fausses armes, avec, pour participants, des jeunes volontaires. 
C'est donc autour de ces deux points que tourne l'action, ou devrais-je dire les actions.

A présent, les personnages. Le premier ( première dans ce cas ) que l'on rencontre, est Sixie, une jeune fille de 15 ans à l'existence compliquée.  Elle est mise en avant dans le résumé, pour la bonne cause, mais je pense qu'il aurait été préférable de parler plus généralement, car il y a une multitude de personnages, qui ont leur importance.
Sixie est un peu froide, mais reste sympathique.
Ensuite, Theo, qui est celui que j'ai préféré. Éperdument amoureux et embarqué dans un rôle dont il ne veut pas, on le sent un peu perdu, mais il prend de la force dans ses choix et ses actes à la fin. 
Puis, il y a César. Très inventif, schizophrène, mais malgré tout attachant. Et, les autres, tous les autres... Aux profils, aux vies, si différent(e)s... Chacun à son caractère, chacun à sa personnalité... Un point fort pour ce roman. Vincent Villeminot, un auteur que je découvre, a la capacité de réellement créer des personnages uniques, de les faire vivre. Le lecteur est alors plongé dans l'univers crée par l'auteur. Sa plume est très agréable à lire, et malgré le thème qui ne laissait de place qu'aux termes techniques, où en tout cas à peu de lyrisme, on s'imagine très bien les lieux, les réseaux sociaux, etc.

Et, bien sûr, il y a les références musicales et littéraires, tout au long du roman, qui nous accompagnent, et que j'apprécie énormément!

Un roman original, ancré dans le monde virtuel, d'anticipation sur ce que pourraient devenir les réseaux sociaux et les jeux vidéos. Vivement la suite! 

Auteur: Vincent Villeminot
Editions: Nathan
Nombre de pages: 448
Genre: Thriller

lundi 27 janvier 2014

C'est lundi, que lisez-vous? [8]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée d
It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu cette semaine:


Ce que je lis en ce moment: 


Ce que je vais lire après:




In my mailbox [3]


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren, inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie et repris en français par Lilie du blog La bibliothèque de Lilie
Aujourd'hui le récapitulatif des liens se fait sur le blog Lire ou Mourir
C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

En faisant un petit tour à la Fnac, j'ai acheté 2 romans et j'en ai commandé un que je devrais bientôt recevoir!

Après la vague d'Orianne Charpentier, Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu et celui que j'ai commandé, Yves Saint Laurent de Laurence Benaïm.

 

Et deux petits arrivés aujourd'hui, par la poste... Mon premier service presse avec les éditions Sarbacane! *-* 
Merci beaucoup à Claire!
Sur la tête de l'amour de Boris Lanneau et Mon plus grand combat de Flo Jallier.


( avec en plus un très beau marque-page! )



Et vous, qu'avez-vous reçu? 

samedi 25 janvier 2014

Séance vidéoludique #1

Voici un nouveau rendez-vous que j'ai découvert aujourd'hui sur le blog Les Petits Mots de Saefiel
Le principe est simple: " tous les 25 du mois, il s'agira de vous faire découvrir mes découvertes musicales, filmiques et séries en vous listant le meilleur et le moins bon. Vous pouvez bien entendu me rejoindre dans ce rendez vous si le cœur vous en dit ! 
Bienvenue dans la séance vidéoludique ! "


• Films

Ce mois de janvier a été riche en ( très) belle découverte cinématographique... Je vous présente les deux meilleurs!



Synopsis: Paris, 1957. A tout juste 21 ans, Yves Saint Laurent est appelé à prendre en main les destinées de la prestigieuse maison de haute couture fondée par Christian Dior, récemment décédé. Lors de son premier défilé triomphal, il fait la connaissance de Pierre Bergé, rencontre qui va bouleverser sa vie. Amants et partenaires en affaires, les deux hommes s’associent trois ans plus tard pour créer la société Yves Saint Laurent. Malgré ses obsessions et ses démons intérieurs, Yves Saint Laurent s’apprête à révolutionner le monde de la mode avec son approche moderne et iconoclaste.
Librement adapté de l'ouvrage Yves Saint Laurent de Laurence Benaïm.

Mon avis: C'est LE film du mois! C'est un énorme coup de cœur pour ma part, que je n'oublierai pas de sitôt! J'ai d'ailleurs commandé ce matin la biographie d'Yves Saint Laurent de Laurence Benaïm... 
Mais, revenons au film!
Les acteurs ( Pierre Niney et Guillaume Gallienne *-* ! ), la lumière, les costumes, les décors, la bande-son... Chaque détails est soigné, ce qui rend le film vraiment très beau!
La vie d'Yves Saint Laurent est loin d'avoir été facile, mais les scènes qui pourrait être malsaine ne le sont pas, les spectateurs ne font que regarder, ce qui est vraiment agréable comparé à d'autres films...
Je n'ai qu'une chose à vous dire: ALLEZ LE VOIR!







Synopsis: Ça se passe là-haut, dans les Alpes.
Ça se passe là où la neige est immaculée, là où les chamois coursent les marmottes, là où les sommets tutoient les nuages.
Ça se passe dans un village paisible jusqu’à l’arrivée des Allemands.
C’est la rencontre d’un enfant solitaire et d’un chien sauvage.
C’est l’histoire de Sébastien qui apprivoise Belle.
C’est l’aventure d’une amitié indéfectible.
C’est le récit extraordinaire d’un enfant débrouillard et attendrissant au cœur de la Seconde Guerre mondiale.
C’est l’odyssée d’un petit garçon à la recherche de sa mère, d’un vieil homme à la recherche de son passé, d’un résistant à la recherche de l’amour, d’une jeune femme en quête d’aventures, d’un lieutenant allemand à la recherche du pardon.
C’est la vie de Belle et Sébastien…

Mon avis: Deuxième coup de cœur! Je l'ai vu deux fois, une première fois avec ma tante pour l'avant-première, puis, il n'y a pas très longtemps, j'y ai emmené mes parents car je l'avais trop aimé...
Quand on regarde le film,  on est très vite emportés dans cette vie. A chaque qu'un personnage fini une phrase, on veut en entendre une autre, vite, savoir comment ça va se terminer, mais en même temps on veut rester dans cette univers le plus longtemps possible.
Bref, un super film, dans les montagnes enneigés... Magnifique!




• Musique

Arcade Fire- Reflektor

Des voix magnifiques, des super paroles, bref, une super chanson dans un album à écouter tout le temps!



• Séries


Clem

La série Clem a recommencé depuis quelques semaines! C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les personnages chaque lundi soir! Si vous ne connaissez pas, c'est le moment ou jamais de la regarder! Des thèmes tout de même assez dur sont abordés, mais cela reste une série familiale très sympathiques!




 Voilà, c'est la fin de ce nouveau rendez-vous! A dans 1 mois pour la prochaine Séance Vidéoludique, et à très bientôt pour des chroniques! 

Et vous, qu'avez-vous découvert ce mois-ci? 

mercredi 22 janvier 2014

Stupeur et tremblements d'Amélie Nothomb

Synopsis: « Monsieur Haneda était le supérieur de monsieur Omochi, qui était le supérieur de monsieur Saito, qui était le supérieur de mademoiselle Mori, qui était ma supérieure. Et moi, je n'étais la supérieure de personne. 
On pourrait dire les choses autrement. J'étais aux ordres de mademoiselle Mori, qui était aux ordres de monsieur Saito, et ainsi de suite, avec cette précision que les ordres pouvaient, en aval, sauter les échelons hiérarchiques.
Donc, dans la compagnie Yumimoto, j'étais aux ordres de tout le monde.  »

Mon avis: J'ai lu ce roman il y a un peu plus d'un mois, et ce n'était tout de même pas un coup de cœur, mais je tenais à vous faire la chronique car j'ai eu un avis assez différent de "Acide Sulfurique".
On suit donc Amélie Nothomb qui commence un travail en entreprise au Japon. Comme l'explique si clairement le résumé, elle n'a que des supérieurs et est au ordres de tout le monde. Sa supérieur direct va la sous-estimée et Amélie va être mal accueillie, mais, jamais elle ne baissera les bras. Elle s'acharne sur un travail qui sort de son domaine, par exemple, elle s'amuse de ses supérieurs, profite, tout simplement, malgré les difficultés.
Le personnage d'Amélie est attachant, et la plume de l'auteur est agréable à lire, facile, j'allais rajouter "lisse", mais il y a un petit quelque chose qui fait qu'on s'accroche et qui rend la lecture intéressante. 
Ma conclusion est que je préfère apparemment les romans autobiographiques d'Amélie Nothomb aux autres, et que "Métaphysique des tubes" s'ajoute à ma Wishlist! 


Éditions: Albin Michel
Genre: Contemporaine, autobiographie
Année de sortie: 1999
Nombre de pages: 175 



jeudi 16 janvier 2014

C'est lundi que lisez-vous? [7]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée d
It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu cette semaine: 


Ce que je lis en ce moment:



Ce que je vais lire après:

    

Rendez-vous posté avec un peu ( beaucoup) de retard, mais je tenais tout de même à le faire! ^^
Bonne fin de semaine à vous! :)

Double partenariat! Le blog Livresse des Mots et la maison d'éditions Sarbacane!

J'ai l'honneur de vous annoncer deux nouveaux partenariats...
D'abord, un avec le blog Livresse des Mots de Johanne,  que je vous conseille vraiment! Son design est magnifique, les chroniques sont rédigés avec une précision et un style fantastique, les lectures variées... Bref, un super blog!




Ensuite, un partenariat avec les éditions Sarbacane!
Vous ne pouvez pas imaginer ma joie lorsque j'ai vu, dans ma boîte de réception, le mail-réponse de Sarbacane! Mon premier partenariat avec un éditeur! *-*
Pour l'occasion, j'ai eu le droit de choisir deux ouvrages parmi les catalogues que l'on m'avait envoyé par mail, et les deux romans sont partis aujourd'hui! Dès que je les reçois, je vous montre tout ça dans un IMM!






PAL & Wishlist



PAL:


Icônes de Margaret Stohl
Je suis un phénomène de Elisabeth Atkinson
L'attrape-rêves de Xavier-Laurent Petit
Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates de Mary Ann Shaffer
Lettre à mon ravisseur de Lucy Christophe
Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee

La totalité de ma PAL ici

Wishlist:


Pièces importantes et effets personnels de la collection Lenore Doolan et Harold Dorris, comprenant livres, prêt-à-porter et bijoux de Leanne Shapton
Rien que nous de Kristin Halbrook
La liseuse de Paul Fournel
Uglies (tome 1,2,3,4) de Scott Westerfeld


La totalité de ma wishlist ici


mercredi 15 janvier 2014

La face cachée de Margo de John Green


Synopsis: Margo Roth Speigelman, le nom aux six syllabes qui fait fantasmer Quentin depuis toujours. Alors forcément, quand elle s'introduit dans sa chambre, une nuit, par la fenêtre ouverte, pour l'entraîner dans une expédition vengeresse, il la suit. Mais au lendemain de leur folle nuit blanche, Margo n'apparaît pas au lycée, elle a disparu. 
Quentin saura-t-il décrypter les indices qu'elle lui a laissés pour la retrouver ? Plus il s'en rapproche, plus Margo semble lui échapper...

Mon avis: "La face cachée de Margo" est mon deuxième John Green, après "Nos étoiles contraires". Ce n'est pas un coup de cœur, car je n'ai pas été complètement emporté par l'histoire et les personnages, je reste un peu... frustrée, sur ma faim.
Quentin est narrateur et personnage principal du roman. C'est un ado amoureux de Margo, une jeune fille mystérieuse qui est sa voisine. Il la connaît depuis son enfance, époque à laquelle ils se côtoyaient régulièrement. Une nuit, elle va entraîner Quentin dans une série d'aventures. Mais le lendemain, pas de trace de Margo. 
Il va alors se lancer dans une quête pour retrouver celle qu'il aime, persuader qu'elle lui a laissé des indices. L'histoire est intéressante, dans l'ensemble, par contre la fin m'a vraiment déçu, j'ai trouvé que ce n'était pas dans le style de l'auteur et même dans le style du début du roman. Mais cela ne m'a pas empêché d'être happé par les multiples aventures au cours de ma lecture.
Je ne vais pas m'étendre, car sinon je vais donner une mauvaise image de ce livre qui va tout de même rester une bonne lecture, surtout grâce à la plume de John Green...

Editeur: Gallimard
Collection: Scripto
Nombre de pages: 386 
Année de sortie: 2009



lundi 6 janvier 2014

C'est lundi que lisez-vous? [6]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée d
It's Monday, What are you reading ? de One Person’s Journey Through a World of Books. Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur le blog de Galleane.

Ce que j'ai lu cette semaine:

 

Ce que je lis en ce moment:

( ou plutôt, dans mon cas, ce que je vais commencer ce soir)


Ce que je vais lire après:


J'espère que votre rentrée s'est bien passée, et bonne semaine livresque!

samedi 4 janvier 2014

Acide Sulfurique d'Amélie Nothomb











Synopsis:  "Vint le moment où la souffrance des autres ne leur suffit plus : il leur en fallut le spectacle."

Mon avis: Rédiger cette chronique est difficile, déjà parce que j'ai un avis mitigé sur ce roman, mais aussi car ça fait longtemps ( un peu plus d'un mois ) que je l'ai lu, donc niveau détail... c'est un peu flou, mais je me suis replongé dedans, ça ira!
Déjà, l'histoire, car le résumé du livre est bref et implicite, il faut lire le roman ou du moins le commencer pour avoir un aperçu de l'histoire.
Donc, il y a deux personnages principaux: Pannonique et Zdena, qui ont une vingtaine d'années. La première est embarquée de force dans une émission de télé-réalité du nom de "Concentration", un mélange entre les camps de concentration de la seconde guerre mondiale, et de l'arène d'Hunger Games. Les camps de concentration pour la façon dont les "participants"  sont "recrutés" - c'est-à-dire dans la rue, sans motif particulier - , et Hunger Games pour la ressemblance avec l'arène, bien que ce soit loin d'être pareil.
Par contre, il y a une différence entre "Acide Sulfurique" et "Hunger Games" qui m'a particulièrement déplu, et qui a contribué au fait que je donne une appréciation moyenne sur ce livre, c'est que, dans "Concentration", il y a un côté voyeur de la souffrance, qui n'invite ni à la réflexion ni à la résistance. Lors de ma lecture, j'étais mal à l'aise quand aux violences infligé, à la façon de les présenter... 
Alors, que dans Hunger Games, les participants se révoltent!
Le personnage de Pannonique est attachant, et en même temps, certaines de ses actions et choix provoquent en moi des sentiments contraires.
Passons maintenant à Zdena. Contrairement à Pannonique, Zdena fait partie des organisatrices, des Kapos. Je ne vais pas m'étendre sur ce personnage, car je n'ai pas vraiment compris ce qu'elle était au fond...
A présent, le style de l'auteur. Son écriture est facile à lire, c'est simple. Mais lorsque ça part dans de grandes déclarations, des réflexions, cela devient, pour certains passages, assez bizarre, comme si il n'y avait pas du fil conducteur. Après, ce n'est que mon avis! ^^
Rajouté le 15/01/2014 : Il y a une chose qui fait que j'en garderais un souvenir assez bon: la fin, la dernière phrase. J'ai souri lorsque je l'ai vu, j'étais tellement heureuse! Spoiler  Cela paraît assez bête à dire, mais il est rare que le violoncelle soit mentionné dans des romans, et puis surtout pour dire que c'est l'instrument qui ressemble le plus à la voix humaine... A présent, quand j'en joue, j'y pense... Fin du spoiler 

Nombre de pages: 193
Editeur: Albin Michel
Prix:  15,90 €

Sommaire des chroniques

Voici le sommaire de mes chroniques, par ordre alphabétique des titres. 


B
C
D
E
F
G
H
I
K
L
N
O
P
R
T
U
V
X
Y
Z
#

vendredi 3 janvier 2014

Rose et l'automate de l'Opéra de Fred Bernard et François Roca



Synopsis: Dans une vieille malle oubliée de l'opéra, Hermès l'automate sommeille. Un jour, un rai de lumière l'anime: on l'a découvert et on l'emporte.
C'est Rose, une toute jeune danseuse, curieuse et enthousiaste.
Mais comment Hermès pourrait-il retrouver le plaisir de danser comme par le passé?

Mon avis:  J'ai dévoré cet album en une journée, mais j'ai tout de même pris le temps de bien regardé les magnifiques illustrations! Ayant découvert et vu Fred Bernard et François Roca au Salon du livre jeunesse de Saint-Paul-Trois-Châteaux avec "L'homme Bonsaï" où j'avais eu droit à une magnifique dédicace, j'étais très heureuse et confiante lorsque j'ai ouvert cet album.  
L'histoire est narré par Hermès, l'automate que Rose, une élève de l'Opéra, va découvrir, au fond de sa malle. 
Le style d'écriture est magnifique, dès les premières pages nous sommes transportés dans un univers fait de rimes, nos yeux allant des mots à l'illustration. Le graphisme est magnifique, précis mais nous laissant la place de rêver...
Je craque, comme je veux que vous voyais ça, un petit extrait ( page 6 ) :

"Depuis combien de temps?  
Suis enfermé dans le noir...
Je ne sais pas.
Abandonné.
Démonté.
Éparpillé. 
Un rayon de soleil.
De la lumière!
Et un minois de petit rat. "


(cette image n'est pas celle de la page d'où provient l'extrait )

Donc, une excellente lecture!

Auteur: Fred Bernard
Illustrateur: François Roca
Collection: Albin Michel Jeunesse
Editions: Albin Michel
Prix: 19 Euro

jeudi 2 janvier 2014

Double jeu de Jean Philippe Blondel


Titre: Double jeu
Auteur:  Jean-Philippe Blondel
Editions: Actes Sud Junior
Nombre de page: 135
Prix: 11 Euros


Synopsis: Quentin, nouveau dans son lycée, est enrôlé dans un cours de théâtre pour jouer dans la pièce de Tennessee Williams « La Ménagerie de verre ». Comme le personnage qu’il interprète, le garçon est tiraillé entre l’envie de tout plaquer pour voir le monde et celle de se battre. D’affronter. Les parents. Les profs. Les élèves. Les spectateurs. L’avenir.

Mon avis:  
Aujourd’hui je vous présente mon quatrième roman de Jean-Philippe Blondel, un auteur qui mérite d’être connu. Je l’ai découvert cet été avec « (Re)play », « Brise Glace », « Blog », et j’ai été de suite conquise par son langage et son écriture fluide, parlé et dynamique.
Alors, en septembre, lorsque je l’ai vu dans une librairie, je n’ai pas hésité plus longtemps et je l’ai pris. Mais je n’avais toujours pas eu le temps de le lire, j’ai donc profité de ces vacances pour le dévorer en deux jours, et ce fut un coup de cœur… 

Ce roman est en fait le carnet dans lequel Quentin consigne sa vie, ses peurs, ses doutes, ses sentiments. Je trouve ce choix judicieux car le style d’écriture est celui d’un jeune homme, parlé et dynamique, sans être vulgaire. Nous nous sentons donc très proche de lui et il en est d’autant plus attachant.

Quentin est issu d’une banlieue sensible, mais se retrouve dans un lycée bourgeois en première littéraire. Seul, et sans repère, les élèves ne s’intéressent pas à lui et les professeurs se méfient de lui à cause de la mauvaise réputation qu’il transporte.

Mais sa professeur de français, une femme compréhensive, aussi animatrice de l’option théâtre, va réussir à le tirer vers le haut et lui donner le courage de se battre.

Il va donc être enrôlé dans la pièce de théâtre du lycée « La ménagerie de verre » de Tennessee Williams pour jouer un personnage avec qui ses points communs sont nombreux.
Le roman est aussi rythmé par cette pièce, par le théâtre. Il est divisé en trois actes, chacune contenant environ sept scènes. Et puis, les ressemblances entre Quentin et le personnage qu’il joue vont l’aider à comprendre sa vie.
Donc, un roman que je recommande aux adolescents, au passionné(e) de théâtre comme à ceux qui n'y connaissent rien, à ceux qui veulent découvrir J.-P Blondel comme à ceux qui ont déjà lu quelque uns de ces romans...


mercredi 1 janvier 2014

Bilan du mois de décembre 2013



Niveau lecture, décembre a été un très bon mois, avec 11 livres lus!

Coups de cœurs: 

Ceux qui sauront de Pierre Bordage
Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys
Double Jeu de Jean-Philippe Blondel

Très bonnes lectures: 

Stupeur et tremblements d'Amélie Nothomb
Le journal d'Adèle de Paule du Bouchet
Pico Bogue: Restons Calmes de Roques et Dormal
La bibliothécaire de Gudule
Rose et l'automate de l'Opéra de Fred Bernard et François Roca

Bonnes lectures:

Skully Fourbery joue avec le feu de Derek Landy

Déceptions:

Acides sulfuriques d'Amélie Nothomb
Aile d'ange d'Ingelin Rossland



Du côté du blog, c'est:


• 11  livres lus, 3 chroniqués, 6 chroniques qui j'espère verront le jour, mais de sûr, 3.

• 1 lecture en cours.

• 4 membres sur le blog ( ce qui n'est pas énorme, mais j'espère en avoir plus pour le mois de janvier! :) )

• 21 articles en tout en comptant celui-ci, 16 en décembre.

•  767 pages vues depuis le début.

• 32 commentaires en tout.

• Le partenariat avec le blog Le souffle des mots !

• Les 8 romans et bd's reçus à Noël.

• La possibilité de me suivre sur Hello Coton, Twitter, Facebook, Livraddict, Lecture Academy et BookNode.

• Un challenge pour l'année 2014!

Un grand merci à tous ceux qui me suivent, postent des

 commentaires, s'inscrivent, continuez comme ça, c'est super!!